Le forum officiel de l'ANVP

Vos échanges sur la prison
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 la rétention de sûreté aux criminels déjà condamnés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GUY 13_83
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 73
Localisation : Bouches-du-Rhône et Var
Direction régionale : Marseille
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: la rétention de sûreté aux criminels déjà condamnés   Mar 5 Fév - 17:28

Debré : "la rétroactivité s'applique aux lois pénales les plus douces"

NOUVELOBS.COM | 04.02.2008 | 10:52

Interrogé sur la volonté du gouvernement d'appliquer la rétention de sûreté aux criminels déjà condamnés, le président du Conseil constitutionnel a refusé de répondre à la question tout en rappelant que "la loi n'est pas rétroactive".

En savoir plus :

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/la_justice_sous_pressions/20080204.OBS8745/debre__la_retroactivite_sapplique_aux_lois_penales_les_.html

Bon à savoir !

Guy Verdier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/index.htm
GUY 13_83
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 73
Localisation : Bouches-du-Rhône et Var
Direction régionale : Marseille
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Le projet de loi relatif à la rétention de sûreté   Ven 22 Fév - 21:55

Loi sur la rétention de sûreté et l'irresponsabilité pénale
Le projet de loi relatif à la rétention de sûreté et à la déclaration d'irresponsabilité pénale pour cause de trouble mental a été adopté définitivement par le Parlement après l'ultime vote du Sénat le jeudi 7 février 2008. Ce texte comporte trois volets.


Ce texte propose, tout d'abord, la création de la rétention de sûreté, mesure permettant de retenir, à titre exceptionnel, dans un centre fermé, dénommé centre socio-médico-judiciaire, les personnes condamnées à une peine de réclusion criminelle d'une durée égale ou supérieure à quinze ans pour certains crimes et qui présentent à l'issue de leur peine, une probabilité très élevée de récidive et une particulière dangerosité résultant d'un trouble grave de leur personnalité.

Il prévoit que cette mesure ne pourra être prononcée qu'à la suite d'une évaluation du détenu au moins un an avant la fin prévue de sa peine, évaluation dont le principe aura été expressément prévu par la décision de condamnation rendue par la cour d'assises.

La décision de rétention de sûreté sera prise par la juridiction régionale de la rétention de sûreté territorialement compétente, composée d'un président de chambre et de deux conseillers de la cour d'appel, après un débat contradictoire, et public si le condamné, assisté d'un avocat, le demande.

La personne retenue sera placée dans un centre socio-médico-judiciaire (sous la tutelle des ministères de la Justice et de la santé) où elle bénéficiera de façon permanente d'une prise en charge médicale, éducative, sociale, psychologique et criminologique adaptée destinée à permettre la fin de cette mesure.

La loi prévoit également que la personne retenue pourra, lorsque la rétention prendra fin, être soumise à des obligations particulières (placement sous surveillance électronique mobile, injonction de soins). La personne, en cas de manquement à ses obligations, pourra faire l'objet d'une nouvelle mesure de rétention, si cela traduit à nouveau une particulière dangerosité avec un risque élevé de récidive. Cette décision sera également prise par la juridiction régionale.

Les personnes exécutant, à la date du 1er septembre 2008, une peine de réclusion criminelle d'au moins quinze ans à la suite, soit de plusieurs condamnations pour les crimes d'assassinat ou de meurtre aggravé, de torture ou actes de barbaries aggravés, de viol aggravé, d'enlèvement ou de séquestration aggravé, soit d'une condamnation unique pour ces crimes commis sur des victimes différentes, pourront être soumises au régime du placement sous surveillance électronique mobile. A titre exceptionnel, si ce placement sous surveillance électronique n'apparaît pas suffisant, elles pourront être placées en centre de rétention de sûreté.

Le texte de loi modifie enfin la prise en charge des détenus nécessitant des soins. Afin d'inciter les détenus qui ont besoin d'un traitement, il est prévu que le refus de soins sera assimilé à une mauvaise conduite. Cela signifie, qu'à défaut de soins, le détenu ne pourra plus bénéficier de réduction de peine.

Le projet de loi propose également une modification de la fonction de médecin coordonnateur (chargé de l’interface entre les autorités judiciaires et les médecins traitants). Il envisage tout d'abord, de réserver aux seuls médecins psychiatres la possibilité d’être médecins coordonnateurs. Il permet par ailleurs, au médecin coordonnateur et au médecin traitant de disposer des informations nécessaires à l’accomplissement de leurs missions en autorisant la communication des informations médicales détenues par les praticiens dispensant des soins en milieu pénitentiaire.

En savoir plus

http://www.textes.justice.gouv.fr/index.php?rubrique=10179&article=13801

Source : ministère de la Justice

Guy Verdier
http://armeecitoyenne.xooit.fr/index.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/index.htm
GUY 13_83
Actif
Actif
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 73
Localisation : Bouches-du-Rhône et Var
Direction régionale : Marseille
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: la rétention de sûreté aux criminels déjà condamnés   Ven 28 Mar - 19:53

Bonjour !
A voir les vidéos et à diffuser ainsi nous aurons une autre vision plus réaliste et non politique... study
Si seulement ces dernières années des mesures draconiennes concernant la précarité des français avaient également été prises nous n'en serions pas là! farao
Il est vrai qu'il est plus facile de s'acharner sur les faibles au nom "de la sécurité" plutôt que de prendre des mesures salutaires pour les plus démunis tels que retraités, handicapés etc... et nos salariés smicars bien sûr.... scratch

http://www.lautrecampagne.org/retention,surete,justice.php#ch1

Amicalement
Guy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: la rétention de sûreté aux criminels déjà condamnés   

Revenir en haut Aller en bas
 
la rétention de sûreté aux criminels déjà condamnés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» M. Claude, chef de la Sûreté - adoucir la fin des condamnés
» Alphonse Boudard - les grands criminels
» Les sportifs criminels
» Etablissement Pénitentiaire - Centre de Détention / Neuvic
» Travailler dans la sécurité ou sûreté à l'international

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum officiel de l'ANVP :: Le forum officiel de l'Association Nationale des Visiteurs de Prison :: La peine perpétuelle-
Sauter vers: